Triple 20, étape 1, semi du Pays Basque

img_20171021_1948381911079814.jpg

Ce dimanche 22 octobre 2017, je m’élance pour ma 1ere étape de mon triple 20, le semi-marathon du Pays Basque, Donibane Hondarribia.

img_20171022_095323-1139760091.jpg

J’arrive à St Jean de Luz à 9h45 sous une averse basque (comprenez par là, qu’on ne peut pas mettre le nez dehors sans être trempe jusqu’aux os), c’est motivant…
Presque 10h, je sors de la voiture et je vais m’étirer un peu puis m’échauffer tranquillement.

Je cherche à me mettre dans ma bulle sans grand succès, un bonjour par la, un « t’es en canne grand ? », « ah t’es la toi ! »… c’est sympa cette atmosphère avant le départ.
Le départ va être donné dans quelques minutes, je m’approche de la ligne de départ et me re concentre un peu, objectif le faire aux sensations et voir où j’en suis sur cette distance.
11h.
Le Départ est donné !!
M****, ça bouchonne, ça file sur les trottoirs, ok feu, j’opte pour cette option.
Un petit coup d’œil sur ma garmin, départ rapide mais ça va, je continue.
Au bout de 2km, le meneur d’allure pour les 1h35 me double et se stabilise à 5m devant moi… un signe ? aller pourquoi pas mais si je dois décrocher, je laisse partir sans batailler.

22687688_1505129436232165_2109314280030506265_nOn fait le yoyo avec le meneur d’allure, je recolle dans les cotes et il file dans les descentes.
Au 11ème kilomètre, il a bien entre 30 et 40 secondes d’avance sur moi.
On passe la frontière, on arrive dans Irun sous une petite averse et la même plus de visuel avec lui, je re- contrôle ma montre, mon chrono me parait pas trop mal, je devrais arriver avant les 1h40 maintenant c’est pratiquement sur.
Dernier ravito au 18ème, je le prends et même je m’arrête, niveau  temps je suis plus que dans les clous et l’arrivée est dur avec un long faux plat et une belle montée sur des pavés mouillés qui secoue l’organisme !
faux plat et les derniers encouragements qui me sont destinés, ça fait du bien !
La cote de fin, les pavés sont bien trempés et la foule est comme d’hab au rdv, ça vous porte presque jusqu’en haut mais j’ai qd même posé les mains sur les genoux pour les 2 derniers mètres.
une fois en haut, ce n’est pas fini, virage, descente, reprendre son souffle, accélérer, contrôler ses appuis sur ce sol glissant , gérer les autres coureurs et dernière ligne droite, tout donner et savourer.
1h36min23 au chrono officiel.
finish semi marathon pays basque
Je suis super content, je signe un nouveau record perso sur cette distance malgré la difficulté de cette course. Un grand merci à Fréquence Running , je n’ai pas encore fini mon plan d’entrainement perso et déjà les résultats sont là.
Le fruit de l’exploit pour ces produits vraiment top et mes chaussures New balance 1080 Fresh Foam une belle découverte et qui font le job.
img_20171022_1512331456893653.jpg
Je prends la douche et on file à Ibardin à la Venta Gora pour manger et boire un verre.

 

 

 

 

 

Dans la soirée, on me dit « bravo joli classement », mince c’est vrai ça je suis arrivé combien ? je vais checker ça de suite et là, 2ème bonne surprise, 373ème sur 3000 au départ, trop cool !

Merci à tous ceux que j’ai croisé sur le chemin et qui ont eu un petit mot d’encouragement, c’est chouette et ça fait du bien.

Petite récup et on ne relâche pas les efforts encore deux dates à honorer, prochaine Behobia San Sebastian, le 12 novembre, 20km et 31000 participants.

Pensez à vous abonner

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s