Triple 20, étape 3 et fin, semi-marathon de San Sebastian

24167462_10155895597699803_215111214_o

Bon, je ne reviendrais pas sur cette interminable semaine avant le jour J, du stress, une sortie « déblocage » pour être confiant, etc…

Dimanche 26 novembre, 5h00… ah non ! En fait, il n’est que 4h, j’essaie de me rendormir…
5h00, je me lève et me prépare, petit dej, passage sur le trône (obligatoire), etc…
6h00, en route pour la gare d’Hendaye afin de prendre le Topo pour le stade d’Anoeta.
8h12, à destination et la douche froide, il pleut …

24116516_10155895537844803_463606596_o
Fréquence Runner

Je file au vélodrome, la consigne pour les bagages, me changer, déposer mon sac et faire mon échauffement à l’abri !
Bon, bizarre, je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée

L’heure du départ approche, la météo s’est calmée, je fais quelques longueur et je vais prendre place dans le sas.
Les sas sont un peu chaotique, je me place quasi avec les élites, à 3 ou 4 lignes derrières.

 
9h00, PAN !!!
c’est parti ! ça bouchonne un peu mais rapidement ça se décoince et le rythme se met en place.
Cette année, je fais gaffe, je pars avec une petite bouteille d’eau, 33cl, à la main, l’eau au ravito est trop froide d’expérience de l’an dernier.
J’espère que ça ne va pas me gêner
ça va vite, je me concentre sur mon point faible le souffle. ça va vraiment vite, je trouve mon allure.
7ème kilomètre, un petit point de coté, qui va passer assez vite, attention au souffle !
9ème kilomètre, je check le chrono, c’est bon, pause pipi (j’avais vraiment trop envie)
Passage au 10ème kilomètre, 44min06 à ma montre, cool je suis sur les rails pour l’objectif. je me prends un gel
A partir du 13ème kilomètre, je cherche à me mettre dans un groupe, impossible.
autour de moi, les autres concurrents passent et me donnent l’impression de ne pas avancer
17ème, je marche un peu pour me ressaisir et j’y retourne, c’est dur physiquement et moralement mais c’est bon.
ça repart, 18, 19ème kilomètre au coude à coude avec d’autres gars enfin du monde, je jette ma bouteille même si il en reste un peu dedans.
20ème… une drôle de sensation m’envahis, mes yeux s’écarquillent tous seuls, la tête tourne, les jambes sont lourdes, je m’arrête. En fait, non je ne suis pas arrêté, je marche agar… Je ne peux pas lâcher maintenant, le chrono file, je repars et me dis « sort toi, les doigts » pour accrocher un temps correct.
J’accroche la foulée d’un gars qui vient de me doubler, il est cuit mais donne tout.
Je passe devant, voilà l’entrée du stade, j’accélère, je double (ça fait du bien de doubler).
Je me fais une fin en lâchant les jambes, 1’36″01 c’est fini, je suis cramé.
Classement 561ème sur plus de 2000 participants.
parcours

24139345_10155895537559803_1317871498_o

Mes sentiments sont partagés, le chrono est correct mais pas celui du défi, je suis content quand même sans être totalement satisfait.

Ce chrono n’est qu’à quelques secondes du challenge « prudent » proposé par le plan d’entrainement de l’appli FREQUENCE Running (je ferai un article dans les jours a venir sur mon expérience complète sur cette préparation)

 
les liens utiles:
http://www.zurichmaratondonostia.com/francais.asp
https://www.frequence-running.com/

Plus de détails sur le TRIPLE 20:

mon triple 20 en course à pied

Triple 20, étape 1, semi du Pays Basque

Triple 20, étape 2, Behobia San Sebastian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s